ACTUALITÉS
 

Plan de déploiement de l’hydrogène pour la transition énergétique

publié le 5 juin 2018 (modifié le 8 février 2021)

Le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé, le 1er juin, un plan national de déploiement de l’hydrogène.

Dans la cadre de la transition énergétique actuellement en cours en France, le vecteur hydrogène s’avère une alternative valable aux sources d’énergie fossile.

Le plan de déploiement annoncé début juin se décline en 3 axes, dont le 3e est spécifiquement dédié aux transports, et 14 actions :

  • Créer une filière industrielle décarbonée
    • Intégrer des objectifs spécifiques à l’hydrogène dans les usages industriels ;
    • Mettre en place dès 2020 un système de traçabilité ;
    • Assurer la mise en évidence de l’impact environnemental de l’hydrogène dans la réglementation relative aux GES(?) ;
  • Développer des capacités de stockage des énergies renouvelables
    • Lancer rapidement des expérimentations dans les territoires isolés ;
    • Identifier les services rendus par l’hydrogène, pour leur donner une valeur ;
    • Identifier les besoins pour le stockage par hydrogène pour chaque zone non interconnectée ;
    • Déterminer les conditions techniques et économiques d’injection d’hydrogène acceptables pour les réseaux ;
  • Développer des solutions zéro émission pour les transports routiers, ferrés, fluviaux, etc.
    • Déployer des écosystèmes territoriaux de mobilité hydrogène ;
    • Accompagner le développement d’une gamme de véhicules lourds routiers mais aussi pour d’autres modes ;
    • Accompagner le déploiement de flottes territoriales, de véhicules hydrogène ;
    • Lancer une mission parlementaire d’ici la fin du premier semestre 2018 notamment pour estimer la place de l’hydrogène dans le rail et identifier les verrous à lever ;
    • Afin d’accompagner les projets, l’ADEME aura une mission de pilote pour l’État ;
    • Poursuivre le travail important déjà réalisé pour clarifier la réglementation relative à la sécurité et à la prévention des risques ;
    • Instruire et accompagner la création d’un centre international de qualification - certification.

Ce plan est doté de 100 millions d’euros en 2019 pour les premiers déploiements dans les secteurs de l’industrie, de la mobilité et de l’énergie. L’ADEME est chargé d’en assuré la gestion et l’accompagnement.

Pour plus d’informations :

  • voir l’article sur le site du MTES → Lien
  • voir le dossier de presse → Lien

(Article rédigé le 5 juin 2018 par DREAL Centre-Val de Loire)