Parcs de véhicules

 
 
 

Parcs de véhicules

publié le 25 novembre 2020 (modifié le 21 avril 2021)

Le parc de véhicules de la région Centre-Val de Loire est relativement important par rapport à son poids en termes de population. Le caractère rural d’une partie de son territoire et sa faible densité de population peuvent constituer un début d’explication. Le dynamisme de la région dans l’activité de la logistique et du transport de marchandises transparaît également.

Parcs de véhicules au 1er janvier 2019 Véhicules particuliers
(≤ 15 ans)
dont électriques ou hybrides Autobus et autocars Poids lourds (camions et tracteurs routiers) Véhicules utilitaires légers Total
18. Cher 147 843 2 079 226 2 637 35 956 186 662
28. Eure-et-Loir 223 688 3 466 594 4 243 43 465 271 990
36. Indre 105 049 1 381 144 2 740 30 295 138 228
37. Indre-et-Loire 289 039 5 402 868 4 496 63 906 358 309
41. Loir-et-Cher 166 009 2 496 501 3 045 41 629 211 184
45. Loiret 336 835 5 656 682 6 041 67 683 411 241
Total 1 268 463 12 776 3 015 23 202 282 934 1 577 614


Sources : SDES, Mémento de statistique des transports / SDES, Données sur le parc des véhicules au 1er janvier 2019

Des véhicules particuliers plus polluants que la moyenne

Près de 1,3 million de véhicules particuliers étaient en circulation en région Centre-Val de Loire en 2019. Soit environ 1,11 véhicule par ménage, dans la moyenne métropolitaine (1,12 véhicule par ménage) et légèrement mieux que la moyenne de province (1,15). Le nombre de véhicules en circulation est en diminution dans la région : -4.7 % entre 2013 et 2019. Cette diminution s’est effectuée principalement au détriment des véhicules à carburation essence (-32.8 %), alors que le parc de véhicules électriques (en motorisation unique ou hybride) est multiplié par 6.2 sur cette même période.
Le parc centrais est toutefois plus polluant que la moyenne nationale, étant un peu plus motorisé en diesel (68.2 % des véhicules, contre 65.6 % en moyenne nationale) et disposant de moins de véhicules électriques ou hybrides : 1,3 % du parc (1,5 % au niveau national).

Un parc de véhicules utilitaires étoffé

Signalant sa vocation logistique aux portes de l’Île-de-France, le parc de véhicules utilitaires est marqué par une surreprésentation au niveau régional. Si 4.1 % des véhicules métropolitains sont immatriculés en région Centre-Val de Loire, ce sont 4.6 % des camionnettes et 3.9 % des camions qui viennent de la région.

Des véhicules de transports collectifs moins nombreux

À l’inverse, le parc d’autocars et autobus est moins conséquent que dans d’autres régions, représentant 3.1 % du parc national. La région moins urbaine, plus rurale, peine à offrir des alternatives à la voiture efficaces et efficientes à ses habitants.