Flux internes à la région

 
 
 

Flux internes à la région

publié le 26 novembre 2020 (modifié le 11 février 2021)

Après plusieurs années d’érosion, le transport routier de marchandises à l’intérieur des limites régionales poursuit en 2018 une progression débutée en 2016.

En 2018, 55,7 millions de tonnes étaient échangées par voie routière en région Centre-Val de Loire, soit environ 3,5 milliards de tonnes-kilomètres. Cela représente environ 4 millions de tonnes de marchandises supplémentaires par rapport à 2015, soit une augmentation sensible de 9 %.

Le mode routier étant particulièrement adapté aux trajets de courtes distances, les échanges intra-départementaux totalisent la moitié des tonnages – mais le quart des tkm – transportés par voie routière. Lorsqu’elles restent à l’intérieur des limites régionales, ces marchandises sont transportées sur 62 km en moyenne.

Des marchandises à faible valeur ajoutée

Souvent fort pondéreuses, les marchandises les plus échangées au niveau régional sont les « minerais métalliques et autres produits d’extraction ; tourbe ; minerais d’uranium et thorium » (division 3 de la NST(?)) et les « autres produits minéraux non métalliques » (division 9 de la NST(?)), qui comprennent essentiellement des matériaux de construction. Étant une grande région de production céréalière, les « Produits de l’agriculture, de la chasse et de la forêt ; poissons et autres produits de la pêche » (division 1 de la NST(?)) sont le troisième type de produits les plus échangés à l’intérieur de la région.