Chiffres de l’ORT

 

Cette rubrique présente un certain nombre de données (chiffres, statistiques, cartes…) relatives aux mondes du transport et de la logistique dans la région Centre-Val de Loire.

Ces données sont détaillées par grandes thématiques :

 
 
 
 
Infrastructures

La région Centre-Val de Loire constitue un carrefour d’échanges Nord-Sud et Est-Ouest de première importance qui lui confère une position stratégique dans le centre de la France. En raison de cette situation, elle se trouve dotée d’infrastructures routières et ferroviaires essentielles pour dynamiser l’activité économique régionale.

 
Véhicules et sécurité routière

La connaissance du parc de véhicules et son évolution par le biais des immatriculations, ainsi que des trafics routiers engendrés par ce parc, est essentielle pour évaluer l’impact des véhicules routiers sur l’activité des transports.

 
Économie des transports

Le secteur des transports représente une part non négligable de l’activité économique de la région. Cette position est constatée aussi bien pour les établissements de transport que pour les effectifs salariés.

 
Transport de marchandises

À la frontière de l’Île-de-France, la région Centre-Val de Loire dispose d’une activité transport de marchandises et logistique importante, en particulier le long de l’axe Loire et dans les franges franciliennes.

 
Déplacements de voyageurs

La région Centre-Val de Loire présente des particularités (positionnement sur les grands axes aux franges de l’Île-de-France, caractéristiques géographiques et démographiques, forte périurbanisation, faibles densités) qui la placent dans la moyenne basse des régions françaises en ce qui concerne l’utilisation des modes alternatifs à la voiture. Les politiques locales volontaristes produisent cependant des résultats encourageant en matière de fréquentation des modes alternatifs.

 
Transport et environnement

Le Grenelle de l’Environnement, puis la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, ont mis en évidence les problématiques environnementales, et identifié la maîtrise des déplacements automobile comme étant un des principaux leviers d’un développement plus durable. Aujourd’hui encore, le constat reste celui d’un forte dépendance à la voiture, alors que les objectifs en matière de réduction des impacts de déplacements, tant internationaux que nationaux, sont ambitieux.